Le monde
enchanté
de l'eau embouteillée

Acteurs économiques

Les compagnies qui produisent et distribuent de l’eau embouteillée se divisent
en trois grandes catégories :

• les producteurs dont l’exploitation a été créée autour d’une marque spécifique, liée à un lieu,
par exemple Perrier ou Évian. Dans certains cas centenaires, elles sont nées d’une activité familiale, mais la plupart d’entre elles se sont depuis regroupées ou sont sous contrôle de multinationales, notamment Nestlé ou Danone ;

• les sociétés productrices de sodas ou de boissons sucrées qui se tournent vers le très profitable marché des eaux embouteillées ;

• et enfin, les sociétés distribuant de l’eau du robinet, avec un fort savoir-faire en matière
de potabilisation et d’acheminement. Ces sociétés sont essentiellement présentes dans les services
de vente et de livraison de bonbonnes d’eau.
À partir du milieu
des années 1990,

le marché des boissons gazéifiées se retrouve bloqué, alors que celui de l’eau, au contraire, n’a pas de limite : l'eau est vitale.
Les sociétés distribuant de l’eau du robinet
sont essentiellement présentes dans les services de vente et de livraison de bonbonnes d’eau.
Ces sociétés ne veulent pas perdre de parts du marché face à Coca-Cola, PepsiCo, d’autant plus qu’elles fournissent généralement l’eau pour les sociétés de sodas et de boissons sucrées.

En 2002, Perrier Vittel S.A. devient Nestlé Waters • n°1

Géant aux marges bénéficiaires astronomiques,
son chiffre d’affaires dépasse actuellement, tous secteurs confondus, les 80 milliards de dollars. C’est l’entreprise préférée des petits épargnants comme des gros investisseurs, et elle emploie 280 000 personnes de par le monde. Nestlé représente à lui seul 15,3 % du marché mondial de l’eau embouteillée – un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dollars US en 1999 – ; avec le rachat au cours des ans de nombreux concurrents, le groupe possède plus de 70 marques en 2012, année où ce secteur totalise un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros.


infographie - portrait économique de Nestlé Waters

Nestlé Waters possède des marques renommées
dans 17 pays :

Perrier, Contrex et Vittel en France, Arrowhead, Poland Spring et Calistoga aux États-Unis, Buxton au Royaume-Uni, Fürst Bismarck Quelle et Rietenauer en Allemagne, ou San Pellegrino en Italie…
Son président, Peter Brabeck, se présente comme un homme « investi d’une mission ».
« J’ai bien réfléchi, avait déclaré celui-ci lors d’une conférence de presse : qu’est-ce qui pourrait encore garantir 140 ans à notre entreprise ? La réponse est claire, c’est l’eau. (…) Nos clients ont besoin d’eau pour vivre. Voilà pourquoi, pour Nestlé, l’eau est la pierre angulaire du développement durable… »

… Sans eau, il n’y a pas
de développement durable pour nos actionnaires et nos activités.
La disponibilité de l’eau est la clé
de notre croissance
et de notre capacité à servir
les consommateurs du monde entier.


En France, Nestlé est le premier employeur
du département des Vosges

avec son énorme usine d’embouteillement à Vittel : son eau est distribuée dans plus de 120 pays. Pour les municipalités où se trouvent les sources renommées, les sociétés versent une taxe proportionnelle au nombre de bouteilles produites, qui peut aller jusqu’à 60 % du budget d’une commune.

Danone Eaux • n°2

1966 • Création
de la société BSN,

résultat de la fusion entre les verreries Souchon-Neuvesel, leader en France des bouteilles et des pots, et Boussois, deuxième producteur français de verre plat.
Le groupe prendra le nom de Danone en 1993.
Danone détient 9 %
du marché mondial

avec un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars US en 1999.
Le groupe Danone s’était recentré en 1997 sur certains produits, parmi lesquelles l’eau tient une place prépondérante.
La part des eaux représente actuellement 3,9 milliards d’euros dans le groupe.
BSN prend le contrôle de la société Évian à 100 % en 1971.
Cette stratégie « du contenant au contenu » permet à l’entreprise de devenir le leader français des boissons avec l'acquisition d’Évian.
L'eau est le secteur qui a enregistré la plus forte croissance :
11,2 % en 2013, année au cours de laquelle 23,5 milliards de litres d’eau ont été produits.



infographie - portrait économique de Danone Eaux

D’importantes cessions permettent au groupe d’investir
dans de nouvelles acquisitions, des rachats ou prises de participation dans des marques locales fortes : Bonafont au Mexique, Villa del Súr en Argentine, Aqua en Indonésie…
Second au niveau mondial, il est
le premier du secteur dans certaines régions du monde,

notamment en Amérique latine et en Asie-Pacifique.
Danone a quasiment abandonné le marché nord-américain et se concentre sur les marchés des pays émergents.

Aqua est n° 1 des ventes
en Indonésie avec 11 milliards
de litres d’eau produits chaque année dans 17 usines.

(Aqua est une eau purifiée, c'est-à-dire traitée comme de l'eau du robinet
et à laquelle sont ensuite rajoutés des minéraux.)

En 2012, Danone réalise
près de 70 % de ses ventes d’eaux dans les pays émergents.
Au niveau du marché mondial, Danone Eaux représente 17 %
du chiffre d’affaires du groupe.

Ses marques les plus renommées sont Évian,
Volvic (n° 3 mondial en 1999, avec 937 millions de litres vendus) et Badoit en France, mais aussi Font Vella, Lanjarón, Villa del Súr, Villavicencio, Bonafont, Salus, Robust, Health, Mizone...
infographie - portrait économique d'Evian

Évian garde une image de qualité,
liée aux Alpes, la nature, la pureté et l’image des bébés, qui sont les racines de sa longévité et sur lesquels la marque sait très bien communiquer...

Neptune, l'entité Eau de Roxane • n°3

1954 • Création
du Groupe Roxane,
qui se positionne d’emblée sur les eaux et boissons, via Neptune, son entité Eaux.
En 1991, la CGE Castel, ou Compagnie Générale des Eaux de source
de Pierre Castel (caves Nicolas), s’allie avec
la société Roxane
de Pierre Papillaud.
Le partenariat entre Roxane et le groupe Castel dure jusqu’en 2008.
Le Groupe Castel revend alors sa participation à la holding Alma (60 %) pour un montant total de 860 millions d'euros au groupe Roxane, lui-même associé au groupe japonais Otsuka en 2008, laissant un peu moins de 100 millions d'euros de plus value au groupe Castel après remboursement du rachat à Nestlé du Groupe Saint-Yorre pour 300 millions d'euros.
infographie - portrait économique de Neptune, l'entité Eaux de Roxane
La marque Cristaline naît en 1992 du rapprochement entre la CGE Castel et Roxane.
Les deux patrons décident de réunir au sein d'un groupement d'intérêt économique (GIE) leurs usines, dispersées du sud au nord de la France, notamment afin de réduire les circuits logistiques.
(Le nombre moyen de kilomètres pour livrer Cristaline est d'environ 200 kilomètres, alors qu'il atteint 500 kilomètres pour une eau issue d'une seule source comme Thonon ou Évian.)

Je ne bois pas l'eau que j'utilise (dans mes toilettes).

Campagne de communication Cristaline, agence Business, 2007