Le monde
enchanté
de l'eau embouteillée

Acte II :L'âge moderne

En 1957, un décret permet pour la première fois de modifier la qualité d’une eau minérale grâce à certains traitements, notamment la déferrisation et la regazéification, l’autorisation de mélanger plusieurs eaux de même nature et celle de transporter l’eau par des canalisations avant l’embouteillage. Ces quelques modifications marquent le début du développement industriel de ce secteur de l’agro-alimentaire.
La regazéification. Pour éliminer les particules en suspension, il faut brasser l’eau, et cela entraîne une perte du gaz carbonique :
d’où l’utilité de la regazéification, qui de surcroît permet de modifier la quantité de gaz carbonique présent dans l’eau, et parfois la taille des bulles, ouvrant de nouvelles possibilités pour personnaliser une eau.

L’eau qui chante et qui danse.

La Vittelloise est une « eau avec adjonction de gaz carbonique ».

L'eau
des bien-portants

« Badoit n'a ni la fadeur des eaux plates, ni la turbulence des eaux gazéifiées : son pétillement plaît au goût et laisse l'estomac léger. »
En 1958, les ventes
de Badoit atteignent 37 millions
de bouteilles.
La productivité
prend son essor
grâce à la possibilité de mélanger plusieurs eaux de même nature.
C'est le cas de Saint-Yorre, dont les multiples émergences de sources du bassin (forées au XIXe siècle et au début
du XXe siècle) sont peu à peu rachetées et rassemblées.

Boire Évian, c'est respirer à 3 000 mètres !

1960 • Le décor alpin devient un élément distinctif de la marque Évian, aussi bien sur l'étiquette que dans les campagnes de communication.
Son image de pureté permet de « lutter contre l'intoxication inhérente à la vie moderne ».

Années 1960 :
La vente
des eaux minérales sort des rayons
des pharmacies.

Les années
1960 voient
se développer
un nouveau type de magasins :
les supermarchés.

1965 • Badoit fusionne avec Évian
et intègre BSN
en 1970.
1966 • Création de la société BSN, résultat de la fusion entre les verreries Souchon-Neuvesel, leader en France des bouteilles et des pots, et Boussois, deuxième producteur français de verre plat.
Le groupe prendra
le nom de Danone
en 1993.
1967 • Nestlé prend une participation
dans Vittel.

Cette acquisition marque l'entrée du groupe sur
le marché français de l’eau.

L'eau
en bouteille devient
un produit
de grande consommation.

infographie - bouteilles en plastique envahissent les rayons des supermarchés à partir des années 1960

1971 • BSN prend
le contrôle de la société Évian à 100 %.

Cette stratégie « du contenant au contenu » permet à l’entreprise de devenir le leader français des boissons avec l'acquisition d’Évian.
Urbanisation croissante
Plus les villes s'aggrandissent, plus on se méfie de la qualité de l'eau du robinet…

L'eau
des digestions heureuses.

infographie - 1978 : les bouteilles sont vendues en pack de six, 1.5L chacune, pour une consommation familiale.

« Non, la balance ne vous ment pas, vous êtes trop gros.

Mettez-vous au régime et buvez Contrex. »

La mode du fitness fait son apparition au cours des années 1980. L’eau minérale étant considérée comme un produit de diététique, la production et les ventes s’envolent…
Le marché cible essentiellement
un public adulte
et féminin,

mais la tendance générale touche aussi les hommes, d'autant qu'en cette période d'émancipation, il est de bon ton de traiter tout le monde
de la même façon.

L'eau
de là-haut.

L’essor du marché
des eaux en bouteille

profite amplement de la désaffection des municipalités vis-à-vis de leur rôle dans la distribution de l’eau, et ce, un peu partout dans le monde, tandis que les villes continuent à s’étendre, à l’instar de l’industrie et de l’agriculture intensive.

Vittel vous aide à retrouver
la vitalité qui est en vous !

J'me sens tout mou…

Il faut é-li-mi-ner !