Home » Flânerie en Alsace : circuit voyage entre vignes et châteaux

Flânerie en Alsace : circuit voyage entre vignes et châteaux

Bienvenue, chers aventuriers du web, dans notre nouvelle escapade digitale ! Aujourd’hui, je vais vous emmener dans un coin de France où les verres tintent en rythme avec l’histoire, où les vignes serpentent entre les contes de fées et où chaque bouchée de tarte flambée vous raconte une légende : l’Alsace, ce joyau enchanteur niché à l’est de notre chère Hexagone.

Le coup d’envoi de notre flânerie alsacienne

Imaginez : vous venez d’arriver à Strasbourg, la grande capitale européenne, où les bâtiments se disputent en beauté avec des façades à colombages. Ici, on ne badine pas avec le charme. On l’a, ou on ne l’a pas. Et croyez-moi, Strasbourg l’a par camionnettes entières ! Après une promenade dans la Petite France, un quartier plus Instagrammable qu’un coucher de soleil sur une plage de Bali, on attaque ce qui va nous mettre en jambes pour les jours à venir : une route des vins à vous faire damner un saint patron des sommeliers.

À la découverte des perles viticoles

Direction le sud sur la route des vins d’Alsace. Premier stop : Obernai. Là, vous n’allez pas tarder à comprendre pourquoi on qualifie ce village de « pépite ». Entre les maisons bariolées et les enseignes qui invitent à la dégustation, on se laisse embarquer pour un petit périple œnologique. Santé, et pas des moindres!

Et puisqu’un verre vient rarement seul, on s’en va titubler, avec grâce et modération, vers Riquewihr, que même Walt Disney n’aurait pas rêvé plus mignon. Imaginez un peu : c’est comme si chaque vigneron avait voulu marquer le coup en plantant son cep de vigne à l’endroit exact où la vue est la plus belle. Et que dire des vins ? Disons simplement que si vos papilles pouvaient prendre des selfies, elles n’arrêteraient pas de cliquer.

Lire la suite  Chevaliers et falaises : explorations sur le circuit voyage Malte

Les seigneurs de pierre : à l’assaut des châteaux

Qu’entends-je ? Les pierres des châteaux qui m’appellent ? Laissez-moi vous conter l’histoire d’Haut-Koenigsbourg, ce géant de grès perché comme un aigle sur ses hautes montagnes, surveillant le vignoble et les plaines d’Alsace. On y monte comme on partirait à l’assaut du trône de fer, prêt à se proclamer roi ou reine des panoramas époustouflants.

On ne quitte pas ces hauteurs sans faire une escale au château du Haut-Barr, surnommé l’œil de l’Alsace. Ici, le terme « vue imprenable » prend tout son sens. Accroché à son éperon rocheux, le château joue les funambules, et c’est tant mieux pour notre soif insatiable de paysages hors du commun.

Quand la gastronomie rencontre le terroir

Évidemment, qui dit Alsace dit festin. Entre les winstubs, ces bistrots traditionnels, et les étoilés Michelin, l’embarras du choix pour les papilles est aussi grand que l’est la région. Vous n’aviez pas oublié la célèbre tarte flambée, j’espère ? Car ici, on l’aime croustillante, garnie à souhait, et toujours dans la bonne humeur.

Et pour ceux qui ont le sucré pour pêché mignon, munster et kougelhopf s’élancent en tête de la ronde des douceurs. Dans chaque pâtisserie, dans chaque maison, c’est une avalanche de saveurs, une danse des arômes qui s’entremêlent pour ne former qu’une ode au bonheur gustatif.

Les incontournables villages alsaciens

Je ne finirai pas cet article sans vous inciter à vous perdre, et ce, de la façon la plus littérale du terme, dans les ruelles de Kaysersberg, d’Eguisheim ou de Colmar. Si Colmar est la grande sœur distinguée, ses cadets ne sont pas en reste avec leurs rues pavées, leurs maisons féeriques et leur capacité innée à vous faire perdre la notion du temps. Chaque coin de rue est une promesse d’émerveillement, chaque façade une invitation au voyage dans le temps.

Lire la suite  Patrimoine et douceur de vivre : mon circuit voyage Occitanie

Les festivités alsaciennes, cerise sur le gâteau

Pour les chanceux qui se retrouvent en Alsace en période de fêtes, qu’on soit clair : il n’y a pas plus féerique. Les marchés de Noël vous enveloppent dans une ambiance où même le dernier des Scrooge finirait par acheter un pain d’épices en forme de cœur. Le vin chaud, les chants, les lumières, on se croirait dans un téléfilm de Noël, mais sans les acteurs en carton-pâte.

Voilà, amis voyageurs, l’essence même de mon périple alsacien. J’espère que ces quelques mots vous auront donné envie de parcourir cette terre de contes et de saveurs, et que votre souris vous démange déjà de cliquer sur « réserver ». Rappelez-vous : l’Alsace, ce n’est pas qu’un voyage, c’est une expérience à vivre et à revivre, saison après saison. Et pour ceux qui me suivent, restez connectés, car le prochain post promet de vous faire décoller vers d’autres horizons. Gardez votre ceinture attachée, le voyage ne fait que commencer !

Jeff

Revenir en haut de page