Home » Traversée de l’Arménie : un circuit voyage entre histoire et montagnes

Traversée de l’Arménie : un circuit voyage entre histoire et montagnes

Chers globe-trotters du dimanche et explorateurs des mardis pluvieux, je vous embarque dans une aventure où les montagnes parlent, où l’histoire se mange avec la pointe des doigts et où les couchers de soleil swinguent sur les musiques d’antan. C’est une épopée à travers l’Arménie, un petit joyau niché dans le grand écrin du Caucase, cet endroit où le temps semble avoir tricoté ses plus beaux paysages.

Le commencement de notre odyssée arménienne

Ça y est, vos valises sont bouclées, votre appareil photo est chargé et vos yeux sont grands ouverts ? Parfait ! Notre première étape nous mène dans la vibrante Erevan, une capitale où le rose des bâtisses semble jouer avec le bleu du ciel. Flânez sur la place de la République le soir, quand les jets d’eau dansent et que les enfants courent avec des étoiles plein les yeux. Astuce de globetrotteur : goûtez au dolma local dans une taverne cachée et laissez le vin arménien vous bercer de ses légendes.

À la conquête de Garni et de Geghard

Comme de vaillants aventuriers du passé, dirigeons-nous vers le temple de Garni. Là-bas, le seul temple gréco-romain du pays vous attend, perché comme un gardien de l’histoire. Capté par la beauté des colonnades ? Attendez de voir le monastère de Geghard voisin, partiellement creusé dans la roche. J’y ai entendu le son sacré d’une flûte qui s’échappait des pierres – ou était-ce le vent qui chuchotait des prières ancestrales ?

Les sentiers de Dilijan ou la « Suisse arménienne »

Puis, nous continuons vers Dilijan, ou ce que j’aime appeler « la Suisse arménienne ». Ici, des sentiers s’enfoncent dans des forêts de pins et des clairières enchantées où l’on pourrait aisément s’attendre à croiser des elfes ou… au moins, des randonneurs sympathiques. Si votre coeur bat pour les rencontres authentiques, engagez la conversation avec un artisan local et découvrez les secrets de la poterie arménienne.

Lire la suite  Fjords mythiques et lumière boréale : circuit voyage Norvège

Lac Sevan, le joyau bleuté

Difficile de ne pas être subjugué par le lac Sevan, la « mer arménienne ». Les rives de ce vaste étendu d’eau invitent au repos et à la contemplation mais aussi, pourquoi pas, à une petite baignade frisquette pour les plus courageux. Gravissez les marches qui mènent à la péninsule pour y trouver le monastère Sevanavank et une vue à 360 degrés qui vous laissera… sans voix ! Astuce SEO : prenez une photo au lever du soleil, hashtag « #SevanSunrise » et les likes afflueront en avalanche.

Le royaume oublié de l’Ani

Non loin de la frontière turque s’étendent les ruines de l’ancienne ville d’Ani, la « ville aux mille et une églises ». Ici, c’est l’apothéose des photographes et des rêveurs. Marchez parmi les chapelles, les cathédrales en ruines et les fresques fanées. À Ani, chaque pierre est un poème et chaque ruine un récit.

Livrés aux mystères de Noravank

Préparez-vous à un certain vertige en découvrant le monastère de Noravank, encastré dans les falaises rougeoyantes. Ici, l’architecture arménienne vous coupe le souffle, avec ses katchkars (stèles de pierre) finement sculptées. Si vous êtes chanceux, un moine vous contera peut-être l’histoire de Saint Grégoire l’Illuminateur, le répétant trois fois, pour que la légende demeure…

Le retour à la civilisation via Gyumri

Avant de boucler notre circuit, une escale à Gyumri révèle ses charmes. Cette ville, avec une résilience à toute épreuve, vous offre théâtres, musées et anecdotes pétillantes de ses habitants résistants. Sillonnez ses ruelles historiques et laissez-vous surprendre par un concert improvisé dans une cour intérieure.

Lire la suite  Des geysers aux glaciers : mon circuit voyage Islande

Vos compagnons de route : la nourriture et les traditions

Tout au long de notre périple, les saveurs arméniennes nous accompagnent. Brace yourself pour un festin de lavash tout juste sorti du tonir (four traditionnel), d’arôme de thym sauvage et de fromages qui s’effilochent en douceur. Il faut dire que le barbecue arménien, le khorovats, est une histoire d’amour qui se raconte autour d’une table et que ses légendes culinaires sont aussi hautes que ses montagnes.

  • Astuce de fin gourmet : apprenez à rouler le dolma avec une grand-mère du coin, votre vie ne sera jamais tout à fait la même après cela.
  • Anecdote croustillante : avez-vous déjà vu un homme déterrer votre repas du sol ? En Arménie, le khashlama, une marmite de viande et légumes, se cuisine parfois sous terre pour une tendresse incomparable !

Pourquoi l’Arménie devrait être votre prochaine destination

Pour conclure, je ne dirais pas « conclusion »… Mais s’il y a une chose à retenir, c’est que l’Arménie est une terre de contrastes, de douceurs et de nature brute – et que son peuple, fier et chaleureux, fait de ce voyage une mosaïque de souvenirs impérissables. Alors, n’attendez plus et laissez l’Arménie écrire un chapitre de votre livre d’aventures. Et l’aventure, croyez-moi, sera aussi riche en émotions que ce billet de blog est richement optimisé pour nos amis les moteurs de recherche.

Bonus : quelques mots d’arménien pour briller en société

Avant de vous laisser courir vers votre atlas et commencer à tracer votre propre itinéraire, je vous souffle quelques mots d’arménien :

  • Barev (Bonjour) – Elle ouvre toutes les portes, surtout celle des pâtisseries.
  • Shnorhakalutyun (Merci) – À utiliser sans compter, la générosité arménienne n’ayant pas de limites.
  • Ginos (Comment ça va ?) – Parfait pour lancer une discussion qui se finira probablement autour d’un verre de cognac local.
Lire la suite  Détente et découvertes en Méditerranée : circuit voyage Baléares

Voilà, les amis des quatre vents, vous êtes désormais armés pour conquérir l’Arménie, ses tumultueux paysages, son patrimoine architectural unique et ses délices culinaires. Emportez avec vous de la place dans vos mémoires, digitales et cérébrales, car vous y stockerez une infinité de moments précieux. Et rappelez-vous, voyagez toujours plus loin, mais surtout, voyagez malin !

Jeff

Revenir en haut de page